Pierre Tchernia, adieu Monsieur Cinéma

pierre-tchernia-680x365

Une fois n’est pas coutume, c’est vers le monde de la télévision que se portera aujourd’hui nos pensées de la culture, car oui ce petit objet peut bel et bien être un porte drapeau de la culture sous toutes ses formes.

C’est avec regret que nous apprenons la disparition ce jour de Pierre Tchernia. L’occasion d’une page de nostalgie que les moins de 20 ans ne peuvent pas… enfin bref.

Retour sur un phénomène culturel: la naissance de Monsieur Cinéma alias Pierre Tchernia

Tandis que dans sa famille rien ne prédestinait Pierre Tchernia à faire carrière dans la télévision, toute sa vie a été marquée par la passion du 7ème art et de l’image. A commencer par la petite salle du Magic-ciné, une salle de cinéma de Levallois Perret, dans laquelle il passe de longues heures durant son enfance. Il rejoint l’Ecole Nationale de photographie et de cinématographie avant d’intégrer l’Institut des hautes études cinématographiques. Nous sommes alors dans les années 40.  Pierre Tchernia participe à l’élaboration du premier journal télévisé français en 1949. Il produit et anime ensuite différentes émissions dont l’ami public n°1, qui demeurera durant 17 ans avec un succès constant. Cinq colonnes à la Une, l’Eurovision sont encore des occasions de le retrouver.

Puis Pierre Tchernia renoue avec sa passion première le cinéma (il est également acteur,scénariste, réalisateur), et prend les commandes de 2 émissions cultes: Mardi Cinéma et Monsieur Cinéma, des rendez vous culturels incontournables qui verront défiler les plus grands noms du cinéma français des années 70-80.


Puis une nouvelle génération le découvre aux côtés d’Arthur et de leur émission commune Les Enfants de la Télé.

Pierre Tchernia a donc marqué plus de 60 ans de télévision et d’audiovisuel de sa présence avec un style et une signature qui demeurent des modèles du genre.

Sa disparition emporte un peu du temps où la télévision se conjuguait autant en couleur qu’en noir & blanc, où la télécommande n’existait pas et que les chaines n’étaient pas plus nombreuses que les doigts d’une main.

Bien évidemment il n’est pas question de faire du passéisme, la télévision elle aussi s’est profondément réinventée, pour le pire mais aussi le meilleur. Bien entendu de nouveau Pierre Tchernia marqueront leur génération et avec un peu de chance les générations ultérieures. Il n’en demeure pas moins que cet événement m’a remémoré de nombreux moments d’enfants et d’adolescents, de ces soirées où la télévision était vecteur de rassemblement familiale, presqu’un moment de communion.

Les médias et les personnalités ont déjà largement commenté la perte du père de la télévision, je vous invite donc à faire quelques clics sur le web pour tourner les pages d’un album qui qu’on l’aime ou non, a marqué sa trace dans le sillon de la culture française des 50 dernières années.

A lire également:

Pierre Tchernia est mort : Le Monde 08/10/2016

L’enfant de la télé Pierre Tchernia est mort à 88 ans – Huffington Post 08/10/2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *